Faut-il composter chez soi ?

Pour réduire leur quantité de déchets, les habitants ont été incités à se doter de leur propre composteur. En effet, le compostage permet de valoriser les déchets organiques chez soi en fabriquant du compost, un engrais naturel, tout en réduisant le poids de nos poubelles grises.

 

Composteur individuel
Un composteur dans un jardin. Photo : Pixabay
 

Mais le compost nécessite de l’attention et de l’entretien : il faut le retourner régulièrement pour l’aérer et rajouter de temps en temps des résidus de bois sec ou des feuilles mortes. Cela permet notamment d'éviter les émanations de méthane, un puissant gaz à effet de serre.

 

Alors que faire ?

 

Si vous vous occupez bien de votre compost et que vous l’utilisez pour votre potager, sans que ce soit juste un « tas au fond du jardin », continuez ainsi. Cela permet de réduire la quantité de déchets transportés par les camions de collecte et ainsi de faire des économies de carburant.

 

Sinon, grâce à l’usine OVADE, les habitants du territoire d’Organom peuvent jeter leurs épluchures de fruits et de légumes ou leurs restes de repas (y compris la viande et le poisson) dans leur poubelle grise. Grâce à la méthanisation, ces déchets organiques produiront du biogaz qui sera transformé en électricité, et ce qui reste après digestion, le digestat, sera mélangé aux déchets verts (feuilles, tontes, branches) pour produire un compost de qualité.

En continuant votre navigation vous acceptez l'utilisation de cookies sur le site internet Organom