Sensibilisation au gaspillage alimentaire : l’exemple du Département de l’Ain dans les collèges

Investi depuis 2016 dans la démarche territoire zéro déchet zéro gaspillage (TZDZG), le Département de l’Ain s’est engagé dans la lutte contre le gaspillage alimentaire avec pour cible principale : les collèges. Il a ainsi lancé fin 2016 en partenariat avec l’ALEC 01 le challenge anti-gaspi.

 

Challenge anti-gaspi : une semaine de sensibilisation dans les collèges

 

Le challenge anti-gaspi prend la forme d’animations organisées durant une semaine dans les collèges participants :

- Sensibilisation au gaspillage dans la file d’attente du restaurant scolaire, avec un animateur de l’ALEC 01,

- Communication du département avec des stickers, une exposition-totem ...

- Mise en place d’un espace de pesée et d’un « gâchis-pain » : un tableau de résultats des pesées est publié chaque jour.

 

En parallèle, une urne à « bonnes idées » est mise en place et les collégiens ayant proposé les meilleures idées pour lutter contre le gaspillage alimentaire sont récompensés en fin de semaine - un chargeur solaire pour leur téléphone portable leur est offert.

 

À la fin de l’année, le collège ayant obtenu les meilleurs résultats gagne le challenge. L’an dernier, ce fut le collège Xavier Bichat de Nantua avec 13,95 g de restes par repas et par collégien en moyenne ! Pour les récompenser, un chef cuisinier est venu dans cet établissement pour préparer les repas.

 

Challenge anti gaspi CD01 light

Les collégiens les plus impliqués sont récompensés à la fin de la semaine. Photo : Département de l’Ain

 

Vers plus d’échanges et de pédagogie

 

En deux ans, 36 des 65 collèges du département ont déjà participé au challenge anti-gaspi. Elodie Delobel, chargée de mission au Département de l’Ain, constate : « les établissements où l’on observe les meilleurs résultats sont ceux dans lequel il y a des échanges entre les élèves et les équipes de cuisine. Par exemple, lorsque l’on sert des plus petites portions à la demande des élèves. Cela implique beaucoup de pédagogie, notamment pour inciter les jeunes à goûter les aliments qu’ils ne connaissent pas. »

 

Par ailleurs, certains aménagements permettent de réduire le gaspillage alimentaire, comme placer le pain à la fin de la file ou mettre en place un bar à salades pour les entrées.

 

Enfin, afin de promouvoir les produits locaux dans les cantines, le département a initié la plateforme Agrilocal qui permet de mettre en relation la restauration collective avec les producteurs locaux, en simplifiant la procédure de commande.

 

En continuant votre navigation vous acceptez l'utilisation de cookies sur le site internet Organom