Organom s’engage pour le développement de l’économie circulaire

Moins d'enfouissement, plus de valorisation

 

Depuis quelques années, la quantité de déchets enfouis sur le site de La Tienne a considérablement diminué. Entre 2014 et 2017, elle a ainsi été divisée par deux, passant de 120 000 à 54 000 tonnes ! La mise en service de l’usine de tri-méthanisation-compostage OVADE, qui valorise la moitié des ordures ménagères du territoire, explique en grande partie cette baisse.

 

Un nouveau programme d'actions : le CODEC

 

Organom poursuit désormais ses efforts de réduction des déchets avec le contrat d’objectif pour la réduction des déchets et le développement de l’économie circulaire (CODEC). Le syndicat s’est ainsi engagé à réduire la production de déchets ménagers et assimilés de 6% d’ici 2020 pour atteindre moins de 500 kilos par habitant et par an, et d’augmenter leur valorisation pour atteindre 78% en 2020.

 

12 axes stratégiques

 

Le programme d’actions du CODEC se décline en 12 axes stratégiques, avec des actions concrètes comme l’amélioration de la collecte et de la valorisation des textiles ou la lutte contre le gaspillage alimentaire. Les adhérents d’Organom sont pleinement impliqués dans cette démarche et la communauté d’agglomération du bassin de Bourg-en-Bresse (CA3B) a par exemple lancé en octobre 2018 le Gourmet bag, en partenariat avec des restaurateurs locaux.

 

ademe

Schéma de l’économie circulaire (Source : ADEME)

 

Impliquer 20 acteurs économiques locaux

 

Le CODEC s’inscrit donc dans la continuité du programme local de prévention des déchets, mais élargit les actions de réduction et de gestion des déchets au développement de l’économie circulaire. L’objectif pour Organom consiste à impliquer 20 acteurs économiques du territoire afin qu’ils produisent plus sobrement, optimisent et allongent l’usage des produits ou encore préservent la matière. Des soutiens financiers pourront être attribués après évaluation des projets.

 

Mettre en avant les entreprises engagées

 

Bien sûr, certaines entreprises locales n’ont pas attendu le CODEC pour agir au quotidien en faveur d’un développement plus durable. Nous souhaitons mettre en avant ces initiatives pour qu’elles servent de modèle et, de façon plus générale, nous cherchons à créer des synergies entre les entreprises, les associations et les chambres consulaires. La rubrique « La Rencontre » sera donc régulièrement complétée d’interviews d’acteurs du territoire qui œuvrent en ce sens, comme Micronov, qui méritent d’être davantage connus.

 

Entreprise, particulier, collectivité : nous pouvons tous agir à notre niveau pour limiter notre production de déchets et ainsi préserver les ressources naturelles.

 

YVES CRISTIN

Président d’Organom

En continuant votre navigation vous acceptez l'utilisation de cookies sur le site internet Organom